Manger au QG

Le Quartier Général est un restaurant qui figurait sur ma liste depuis une éternité, et, je ne sais pas pourquoi, je n’y étais toujours pas allée. On a fait une belle sortie en amoureux, et l’expérience m’a comblée au-delà de mes attentes.
Le restaurant est un apportez-votre-vin; vous pouvez consulter le menu d’avance sur leur site Web, ce qui peut vous orienter sur le type de vin qui pourrait accompagner au mieux votre plat… quoique lorsque le serveur vous décrit le menu, tout semble orgasmique et vous n’êtes plus sûr quoi choisir.

Les plats proposés sont inscrits sur une ardoise; pour 12 $ de plus par rapport au prix du plat principal choisi, vous avez une soupe ou salade du jour, une entrée au choix et un dessert au choix. La soupe, au navet, était intéressante; des morceaux de navet cru nichés au centre de l’assiette délivraient sous la dent leur jus, intensifiant ainsi le goût du navet. Pour l’entrée, j’ai opté pour la pieuvre, servie sur une fine tarte de pâte feuilletée, des oignons et des tomates semi-confites, ainsi qu’une sorte de tzatziki à l’ail. La pieuvre était fondante, et le goût des tomates vraiment intense en bouche. 

Mon chum avait choisi le tartare de bœuf; servi avec un excellent pain grillé, des petits champignons et des chips de patate douce, il était délicieux. L’assaisonnement ne masquait pas le goût de la viande et les accompagnements le complétaient magnifiquement.

J’avais d’abord eu un coup de cœur pour le canard de Marieville, mais en entendant le descriptif détaillé du serveur (ils maîtrisent le menu sur le bout des ongles !) j’ai opté pour le lapin de Stanstead. Deux morceaux sont servis sur une purée de courge butternut et accompagnés de carottes. La purée goûtait le beurre noisette; riche et onctueuse, elle sublimait le lapin, parfaitement cuit -j’ai souvent mangé des lapins trop secs, mais ici il était parfait.

Mon chum s’est tourné vers le filet de bœuf, servi avec des pommes de terre et du bok choi. Ici aussi, une cuisson parfaite (médium-saignant), une viande somptueuse et tendre, qui fondait en bouche, et qui m’a presque fait regretter mon lapin que j’adorais pourtant…

On a craqué pour le même dessert, soit la marquise au chocolat : une mousse de chocolat noir onctueuse, posée sur un sablé et accompagnée de mûres et de fraises… une dernière note tout aussi sans faute que le reste !

L’ambiance est assez bruyante pour être sympathique tout en pouvant s’entendre (il faut dire aussi qu’on était dans un coin, un peu à l’abri du volume sonore de la salle); le service démarre doucement car les clients arrivent tous en même temps (il y a 2 services, donc vous avez peu le choix pour votre heure d’arrivée) mais est efficace et amical par la suite.
À savoir, il est difficile de manger ici sans réservation à moins d’une annulation de dernière minute. Le rapport qualité-prix est imbattable (environ 100 $ pour 2 personnes après taxes et service, vin en sus) et vos papilles se souviendront longtemps de leur émerveillement lors de cette soirée… Bref, gâtez-vous d’urgence !
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s