Sur les bords du Léman

Après avoir visité Lausanne, j’ai poursuivi mon exploration du canton de Vaud, le long du Léman, en commençant par Vevey.

Lorsqu’on arrive à Vevey en train depuis Lausanne, juste avant d’arriver à la gare on croise un grand bâtiment vitré; on y aperçoit pas mal de gens en blouse blanches : c’est le siège social mondial de Nestlé. Outre le fait qu’on m’avait vanté la beauté de Vevey, le musée de l’alimentation m’avait aussi été recommandé; celui-ci, appelé Alimentarium, a été justement fondé par Nestlé dans leur ancien siège social, un magnifique bâtiment devant lequel, nonchalante, on trouve une statue de Charlie Chaplin; en effet, c’est là qu’il s’est exilé et a vécu les 40 dernières années de sa vie.
L’Alimentarium est à 10 minutes à pied de la gare, mais j’ai d’abord voulu errer sur le bord de l’eau; la vue sur les montagnes est magnifique : plus on approche l’extrémité Est du lac, plus elles se rapprochent et semblent imposantes, magnifiques et majestueuses.
Le village lui-même était bien tranquille -un vendredi peu avant 10 h. Le centre est pavé et on anticipe comme il peut être agréable d’y prendre un verre en soirée ou le week-end.
En arrivant à l’Alimentarium, on remarque d’abord leur potager; en ce début avril pluvieux, il n’y avait cependant pas encore beaucoup d’espèces qui avaient poussé. Les dents-de-lion étaient visiblement en pleine saison : à Lausanne, tous les restaurants en proposaient en salade ! En effet, le pissenlit se consomme jeune, cueilli dès la fonte de la dernière neige, afin qu’il soit tendre et pas trop amer.
L’Alimentarium comprend 4 sections : Cuisiner / Manger / Acheter / Digérer. Il y a également un espace d’expositions temporaires; celui-ci était en travaux le jour de ma visite, ce qui résultait en un billet d’entrée à 50 % (6 francs suisses au lieu de 12). De nombreux ateliers sont également organisés pour les enfants, de façon individuelle ou en groupe scolaire, ainsi que des ateliers de cuisine. Dans l’entrée, des guides d’expositions temporaires passées sont en vente à bas prix.
En haut, « l’espace Nestlé », situé dans une ancienne salle de réunion avec vue sur le lac, retrace l’histoire de l’entreprise; il comprend un tas d’anciennes boîtes, affiches et photos qui permettent de suivre la progression de l’entreprise -tant au niveau des produits que des différentes acquisitions réalisées par cette compagnie qui approche désormais les 150 ans d’existence. Créée par le pharmacien Henri Nestlé, elle a commencé par la production d’une farine lactée pour nourrissons. La liste des marques qu’elle distribue désormais est absolument impressionnante…

L’exposition est vraiment intéressante, elle est informative et ludique, ce qui la rend accessible aux enfants, sans toutefois frustrer les adultes qui voudront approfondir certaines connaissances puisque des textes très complets accompagnent les objets présentés. Outre l’aspect informatif de la collection, elle suscite également la réflexion, ainsi, la section « manger » questionne aussi le manque de nourriture, le carême, les grèves de la faim…

Les habitudes alimentaires, l’apparition de la fourchette par exemple, les pratiques alimentaires autour du monde (tel que le consensus universel ne pas manger de chair humaine) sont également présentés. Une bibliothèque très complète permet de s’installer tranquillement pour mieux fouiller et réfléchir sur certains sujets.
À l’étage, un petit jeu de société sur le chocolat est accompagné d’un tas de vieux artefacts, tels que cette vieille chocolatière ou ces anciennes boîtes de cacao.

À un moment, je suis passée devant un miroir et j’ai eu l’idée de prendre cette photo. Le pt’tit moment intime du jour : eh oui, je suis enceinte, et en date d’aujourd’hui j’en suis déjà à 7 mois (5 sur la photo). Le blogue risque d’en prendre un coup lorsque le p’tit sera là…

Pour finir sur l’Alimentarium, à midi le repas est servi ! En effet, dans la section « cuisiner », le personnel travaillait fort depuis le matin à élaborer un repas avec les ressources locales. Le restaurant est à l’arrière du bâtiment, dans une magnifique verrière.

Pour commencer, une bisque d’écrevisse du lac avec son espuma à l’ail; très léger, l’espuma laissait toute la place au goût intense de l’écrevisse; absolument divin.

Puis du brochet à la vapeur accompagné d’un beurre blanc, une tuile au parmesan, du riz noir et une fricassée de cardons à la provençale. Je ne connaissais pas les cardons; ainsi cuisinés, c’était si délicieux que j’en aurais repris une part; au total, 18 CHF pour ce repas délicieux. J’aurais vraiment repris un peu de tout.

Repue, heureuse de mon repas et ma visite, j’ai commencé à marcher au bord du lac. Si vous avez entendu parler de la Fourchette du lac Léman, eh bien celle-ci fait face à l’Alimentairum (et à la statue de Chaplin). Une vraie fourchette, en inox, de 8 mètres de haut. Son histoire comprend des hauts et des bas; réalisée en 1995 pour fêter les 10 ans de l’Alimentairum, elle n’a été autorisée à trôner au bord du lac que pour une année. L’artiste Jean-Pierre Zaugg, originaire de Neufchâtel, et décédé il y a quasiment 1 an, en est le concepteur.

La fourchette est ensuite partie orner une fabrique de couverts à Littau, à 200 km de Vevey. Elle est revenue dans le Léman temporairement en 2005 à l’occasion d’une exposition sur le thème des couverts, tandis qu’une pétition demandait son retour définitif. Ce fut chose faite en septembre 2009, en présence de l’artiste.

J’ai marché sur la rive jusqu’à ce que je ma tanne, à la hauteur de la Becque, et j’ai décidé de prendre le bus pour retourner voir le château de Chillon.

La-Tour-de-Peilz, vue depuis la Becque

L’ayant visité quelques années plus tôt, je voulais juste revoir l’extérieur, que j’avais trouvé beau et romantique. Situé peu après Montreux, le château fait face à l’étendue du lac et regarde vers l’Ouest.

En fait, j’ai commencé par me gâter car je n’avais pas eu de dessert, et il faisait plutôt chaud malgré une petite pluie extrêmement légère par moments. À un kiosque de crèmes glacées, le pot de Frigor -chocolat typiquement suisse- a attiré mon attention. Crémeux et chocolaté, ça en valait le coup.

J’ai pris quelques photos du château, j’ai tourné autour, et j’ai pris pas mal de clichés sans intérêt qui se ressemblent beaucoup :

J’ai voulu passer un peu de temps à marcher dans un des vignobles du Lavaux; ceux-ci ont été inscrits au patrimoine mondial de l’UNESCO en 2007. J’avais déjà remarqué leur beauté quand j’avais visité Montreux et vu le château de Chillon pour la première fois : le soir, le soleil couchant sur les pentes des vignobles, à travers lesquels le train passait pour me ramener à Genève où j’habitais. Une vision magnifique et apaisante, capturée sur film argentique :

J’ai choisi Lutry, très près de Lausanne, car les plans que j’avais des marches qu’on pouvait faire dans la région m’indiquaient une randonnée pas trop longue, sans trop de dénivelé, et en boucle plutôt que sous forme d’un bête aller-retour.

Vignoble à Lutry; à gauche, la tour Bertholod.

Des panneaux aident à suivre le chemin choisi -plusieurs randonnées sont possibles à travers les vignobles, très bien balisées.

Hors saison, c’est-à-dire ne présentant encore aucune feuille, et par mauvais temps, les vignobles sont peut-être à peine moins impressionnants que prévu, mais la vue sur le lac et les montagnes est vraiment belle (je crois qu’on a compris que je trippais chaque fois que je voyais le lac et les montagnes… je suis faite pour vivre du côté suisse du lac Léman, de toute évidence).

Ma rando a duré un bon vingt minutes, le temps qu’une belle pluie se déclare et m’incite à me replier en direction de la gare. Une autre fois, je pense que les vignobles mériteront une belle marche d’une journée. Les randonnées possibles traversent de jolis villages; avec du bon fromage, un pain frais et quelques délicieuses charcuteries dans le sac, ainsi qu’une bouteille de limonade artisanale, il y aurait moyen de s’organiser une journée absolument délicieuse.
Prochaine et dernière étape suisse : Genève !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s