Le café Sardine, le soir

Mise à jour 2015 : le café Sardine est désormais remplacé par le Larrys.

Le café Sardine a une double vie. Café le jour (avec des beignes totalement incroyables paraît-il… je planifie d’ors et déjà d’autres visites), il devient un restaurant le soir.

En fait il le décrit très bien lui-même sur sa page Facebook : « JOUR: café – beignes – sandwiches » et « SOIR: bouffe – cocktails – vin ». C’est de ce 2ème volet qu’il sera donc question ici. En fait, juste la bouffe, parce qu’on n’était pas tentés de boire ce soir-là, mais la carte des cocktails était créative et celle des vins comportait une vaste sélection d’importations.

Le menu tient sur une feuille, sur laquelle on coche directement ce qu’on veut; on peut se laisser guider par le personnel sympathique, qui nous prévient quand même qu’il y aura des surprises et que tous les ingrédients ne sont pas toujours écrits.

Les plats sont faits pour être partagés, et on nous conseille idéalement un total de 2 plats par personne, dont au moins un plat de viande chacun. Vous pouvez voir nos choix ci-dessous.

On a donc commencé avec du pain à la tomate, avec du pain de la boulangerie Guillaume située juste à côté; un petit goût d’ail et de tomates fraîches délicieux…

La courge est ensuite arrivée; réduite en purée, avec de l’œuf, elle est présentée comme une quenelle de polenta, avec un peu de sucre caramélisé sur le dessus, comme une crème brûlée. Des câpres et de l’échalote marinée dans le jus de betterave, ainsi que de l’huile à la ciboulette, complètent le plat. Divin, tout simplement…

 
La morue est pochée dans du lait dans lequel ont préalablement mariné de l’ail et de l’anis. Si on sent effectivement l’anis, qui donne un goût intéressant, ce traitement fait perdre un peu son goût à la morue. La ricotta maison est délicieuse, la purée de noisettes sur laquelle est posée la morue est incroyable, et les choux de Bruxelles sont les meilleurs que j’ai mangés : coupés en tranches, ils ont ensuite été grillés, et développent alors pleinement leur goût.

La joue de bœuf, servie sur une purée de céleri-rave et parsemée d’origan et de chips d’ail, était d’une tendreté parfaite. La viande se défaisait toute seule et fondait en bouche… tout simplement parfait.

On s’est ensuite laissés tenter par des desserts; évidemment j’ai choisi la mousse au chocolat !

Elle est arrivée un peu chaude -ou, disons, à température ambiante, ce qui est trop chaud tout de même pour une mousse.

Cependant, comme le goût de la pointe de whisky qu’elle contient était très peu fort, j’ai supposé que c’était un mal pour un bien : froide, le bourbon n’aurait pas été perceptible. Globalement, je n’ai pas été impressionnée.
L’autre dessert proposé était un très bon gâteau au citron !
Il ne m’avait pas attirée au départ, mais il avait autant une texture intéressante qu’un goût de citron très présent, vraiment agréable.

En résumé, un resto sympa et avec des plats intéressants et goûteux; j’ai bien hâte d’y retourner en journée !!
Vue sur la cuisine, largement ouverte sur la salle ! 🙂
Publicités

2 réflexions sur “Le café Sardine, le soir

  1. etvoilacoralie dit :

    Je viens de découvrir par hasard ton joli blog et c'est tout ce que j'aime : Montréal et des bonnes places où manger ! En plus, étant à Montréal l'an dernier, je travaillais à deux pas du café Sardine, leurs beignes étaient mon goûter préféré 😉
    Moi aussi, je n'ai qu'un mot à dire : Mtl jtm !
    Au plaisir !
    -Coralie

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s