Le moineau masqué

Avec son joli logo qui change chaque mois, montrant un joli oiseau qui ressemble à Zorro, le Moineau masqué est charmant. Mais c’est évidemment surtout pour son bon café et son ambiance agréable que les gens se sont passé le mot et fréquentent ce petit café, situé un peu en-dehors des sentiers les plus battus du Plateau.
Le Moineau a ouvert il y a plus de 4 ans, et je l’ai pas mal fréquenté à une époque vu que mon petit allait à une garderie assez proche. J’y retourne de temps en temps, pour toutes les raisons possibles. D’abord, le café est super bon, préparé avec amour, même si on a plein d’exigences (là, je suis en regarder mon petit garçon, qui ne boit pas son lait moussé si on lui met du cacao dessus ou s’il est tiède-chaud plutôt que juste tiède).
20170604_103805
Le décor est vraiment invitant, avec ses chaises dépareillées, les immenses lampes en papier de riz qui pendent au plafond, les murs de brique apparente et la peinture écaillée, le grand canapé confortable, et même une sélection de livres et de jeux. D’ailleurs, sur l’une des plus grandes tables, il est strictement interdit d’utiliser son ordinateur. Bienvenue aux interactions !
20160228_110939
Côté bouffe, difficile de ne pas être comblé : viennoiseries de chez Arhoma, gâteaux, paninis, soupes, tartines, biscuits sans gluten, à manger avec le café ou un thé, jus frais, kombucha.
20160228_111259
Le café a aussi une belle terrasse, avec de gros arbres qui donnent de l’ombre, mais il est aussi ouvert l’hiver -de grosses couvertures chaudes colorées sont à votre disposition dans le café.
20170604_111410.jpg
Le café possède une bonne connexion Wifi; l’ambiance est assez tranquille, l’endroit étant petit (15 places environ), mais sympathique. Une belle adresse à ajouter à votre carnet !

20160228_111233

20170604_105235
20160228 (4)
Publicités

Pâtes aux légumes d’automne caramélisés et gingembre

Quand je suis tombée sur cette recette, j’en suis immédiatement tombée amoureuse; le titre m’alléchait et j’avais hâte de l’essayer, en espérant qu’elle soit aussi délicieuse qu’elle le semblait. Résultat : elle est absolument divine. Je l’ai un peu modifiée car j’en voulais plus, ce qui a requis des temps de cuisson plus importants.

Faites cuire une tasse d’orzo ou de seme di melone (des petites pâtes qui cuisent assez vite) à peine al dente, puisqu’on en finira la cuisson plus tard.

Pendant ce temps, préparez 2 patates douces (épluchez et coupez en cubes), un gros oignon rouge (émincez finement) et 4 gousses d’ail; râpez finement du gingembre pour obtenir 2 bonnes cuillères à soupe, et lavez et émincez 250 g de champignons savoureux (shiitake idéalement).

20171028_124250.jpg

Faites chauffer une poêle, faites-y dorer les patates douces quelques minutes sur chaque côté. Poussez-les sur le côté de la poêle, ajoutez l’oignon, et faites-le revenir doucement; ajoutez l’ail et le gingembre, et poursuivez la cuisson jusqu’à ce que l’oignon soit tendre. Ajoutez les champignons et laissez-les cuire quelques minutes, retournez-les et laissez chauffer encore 4 minutes.

Mélangez 2 cuillerées de sauce soya avec une de vinaigre balsamique et 2 d’huile d’olive. Versez cette sauce sur les légumes, mélangez bien, et montez la chaleur à médium-haut; ajoutez les pâtes tout en mélangeant et en raclant le fond de la poêle continuellement,durant 5 min. Ajoutez 3 grosses feuilles hachées de chou frisé ou de bette à carde dont vous aurez ôté les tiges. Mélangez, laissez cuire une minute, et retirez du feu.

20171028_124454

Goûtez, ajuster le sel et le poivre, et servez avec des copeaux de parmesan.

Ce plat est toujours délicieux même réchauffé; il se conserve plusieurs jours au frigo. Si vous désirez plus de protéines, ajoutez du bacon ou de la pancetta. Le gingembre est présent sans être entêtant, l’ensemble est légèrement caramélisé, les patates douces résistent doucement sous la dent tandis que les champignons et les pâtes sont tendres. Pour un contraste de textures plus marqué, ajoutez des noix ou des graines de tournesol légèrement torréfiées.

 

Pagaille! café : une chouette coop de travail

Bin non. Je n’avais pas encore parlé du Pagaille. Pourtant, ma première visite remonte à plus de 2 ans, et chaque nouvelle venue à ce café me confirme que l’endroit est délicieux et sympathique. Il faut dire que l’endroit est assez kid-friendly, ce qui simplifie les choses.

20161112_113018

Les premières choses que j’ai vues en rentrant, c’était ça : un amoncellement de livres très variés, des casses-tête, et même une poupée de chez Raplapla (dont le magasin est situé de l’autre côté de St-Urbain, il n’y a qu’à traverser). Ainsi qu’un cheval à bascule.

20161112_112842

Et puis surtout, il y a Bob, l’incroyable et magnifique énorme pieuvre !! Côté café, on y goûte du Kittel, mais sinon un tas de thés, tisanes, smoothies et jus sont proposés.

20161112_111800

Côté bouffe, le choix aussi est grand; le croissant au jambon notamment est délicieux. La plupart des plats sont accompagnés d’un peu de chips -que mon petit a adoré. Le café propose un tas de pâtisseries faites maison, ainsi que tout plein de déjeuners à base d’omelettes, croissants, bacon, etc, et pour les lunchs, des sandwiches, soupes et salades variés… et des menus spéciaux pour les enfants.

20161112_112058

Le café fait aussi traiteur; en outre, en décembre passé, il est devenu une coopérative de travail. Tous les travailleurs sont donc aussi propriétaires, et participent à toutes les décisions. Pour les travailleurs autonomes qui fréquentent le GAB, le comptoir de ce denier est géré par le Pagaille.

20161112_111828

Bref, c’est bon, avec une belle atmosphère, ça convient aux petits et grands tout en véhiculant de belles valeurs. À visiter très vite !

 

Espresso bison

Ce café, sur Ontario, près de la coop Touski, a ouvert tranquillement il y a plus d’un an. Il n’a pas vraiment de site Web, et sa page Facebook est toute récente. Pourtant, tout ce qu’il a à offrir est délicieux.

20170902_095510Comme bien souvent dans mes aventures avec mon petit, j’ai pris un latte, et lui un babyccino. On a aussi flashé sur un muffin aux noix et à la banane qui s’est avéré excellent. Les cafés sont servis dans des tasses d’une beauté incroyable qui me donnent carrément envie de me mettre à la poterie pour les copier allègrement.20170902_09504120170902_095057Côté ambiance, difficile à dire, car on n’a visité le lieu qu’une fois, un samedi matin un peu gris, et on était seuls (excepté quelques visites de personnes désirant un café à emporter). C’était donc calme, mais même un peu trop. Pour revenir à la bouffe, on a aussi le choix entre quelques viennoiseries et des sandwiches faits sur place.20170902_100959Quelques étagères proposent des produits à acheter tels que de l’équipement pour faire son café à la maison, des grains, et aussi les magnifiques tasses. Je ne sais pas trop si les peintures de bison peuvent s’acquérir également -probablement pas, mais vous pouvez contacter l’artiste si vous décidez de reproduire le look du café chez vous.20170902_100942Le café, de chez Kaito, est extrait sur une magnifique Slayer personnalisée avec le logo du café. Ma photo ne lui rend pas vraiment justice, mais vous pouvez mieux la voir sur cette page.20170902_100911C’était agréable de trouver ce café dans un quartier où les bons breuvages caféinés sont plus rares que dans l’arrondissement voisin (PMR pour ne pas le citer ^^). À noter par contre que les horaires d’ouverture sont relativement réduits, avec la fermeture systématique à 16 h tous les jours, ainsi que le dimanche au complet. Cela laisse tout de même largement le temps d’aller le découvrir et même d’y retourner !20170902_100442

 

Gâteaux sculpturaux

Dinara Kasko est une chef-pâtissière ukrainienne, ayant étudié en architecture et design. Elle aime les lignes droites, et cela se reflète dans ses pâtisseries aux formes audacieuses et simples à la fois.

dinarakasko

Lors d’une collaboration avec le magazine SoGood mettant en valeur les œuvres de José Margulis, Kasko a élaboré des gâteaux magnifiques rappelant le travail de l’artiste.

sliced-cake-4.jpg

La découpe a été faite à la machine CNC et un total de 4 gâteaux sensationnels ont été réalisés. En plus d’être extrêmement beaux, leurs saveurs donnent sérieusement envie d’y goûter, comme l’association de gâteau-éponge aux amandes, confit de bleuets et mûres, mousse aux mûres et mascarpone…

Kasko-tart-cutting-chocolate-3-1

Sur son site Web, vous pouvez acheter des moules afin de reproduire certaines de ses incroyables créations; elle explique le processus pour créer ces moules (à l’aide de logiciels 3D notamment) dans son article sur le gâteau à la cerise (ou devrais-je l’appeler « gâteau de cerises »?)

Le blogue contient aussi quelques recettes comme le gâteau de Noël qu’elle a d’ailleurs fait goûter à sa petite fille (visiblement, il était terriblement délicieux). Vous pouvez donc vous prendre pour une Dinara Kasko dans votre propre cuisine ! 😉

Moustache café

Ça faisait longtemps que je voulais aller au Moustache. Déjà, juste pour le nom trop cool, mais surtout les pots à moustache que je trouvais drôles. On a fini par y aller une journée calme et ensoleillée, dès l’ouverture.

20170820_091922

Mon petit a commandé le biscuit ET le croissant, et moi au bagel au fromage à la crème (alors qu’on avait déjà sommairement déjeuné à la maison), pour avoir assez d’énergie pour passer ensuite toute la matinée au parc. Avec nos éternels latte pour moi et babyccino pour lui. On s’est installés à la grande table commune au centre car toutes les autres options assises étaient sur des tabourets en hauteur, ce qui n’est pas idéal pour un petit qui a la bougeotte.20170820_093027L’endroit propose aussi des jus et smoothies (qui sont justement servis dans les pots à moustache), et plein de gâteaux, sandwiches, salades, viennoiseries et petits-déjeuners (granola notamment). Bref, impossible de ne pas y trouver son bonheur, sucré ou salé (ou les deux).20170820_092321L’été, il y a une petite terrasse en avant -en plus d’être situé à côté de Monsieur Crémeux (un des nombreux commerces de Martin Juneau) et ses délicieuses crèmes glacées.20170820_095707Le Moustache café propose aussi des sacs de grains -un mélange qu’ils ont créé spécialement. Les laptops sont interdits sur certaines tables, histoire de favoriser aussi les tête à tête entre amis, mais la table commune comprend beaucoup de prises électriques. L’endroit est parsemé de plantes vertes (et de moustaches), et est vraiment sympathique. Au final, j’ai oublié de rapporter un pot à moustache. Une excellente raison d’y retourner !20170820_095634

 

Gâteau fondant au tahini

J’ai découvert le tahini en Israël (j’ai parlé de ce séjour ici). Puis je n’en ai plus beaucoup entendu parler, jusqu’à ce que je me mette à suivre des blogues de bouffe presque 10 ans plus tard. Molly Yeh en utilise beaucoup, et aussi Danielle Oron, ou encore Yotam Ottolenghi. C’est que cet ingrédient (de la pâte de sésame, tout simplement) s’utilise aussi bien sucré que salé.

dscn4591

Le tahini et les falafels m’évoquent ce voyage dont je garde un super souvenir; il en résulte une propension à avoir envie d’essayer tout ce qui leur ressemble de près ou de loin. Donc en tombant sur une recette de « soufflé » au tahini, j’ai essayé la chose en question dès que possible; j’ai par contre divisé la recette originale en deux, parce qu’elle était faite tout de même pour 6 petits gâteaux.

Faites fondre 1/2 tasse de beurre (115 g) puis mélangez-y 1/4 de tasse de tahini (je n’ai pas l’équivalence en grammes). Lorsque le tout est froid, ajoutez 1 blanc d’œuf. Dans un autre bol, battez 3 jaunes d’œuf  durant quelques minutes, puis ajoutez 1/4 tasse de sucre blanc (56 g) et fouettez jusqu’à ce que le tout soit épais et brillant. Ajoutez-le au mélange beurre + tahini, puis incorporez 1 cuillère à table de farine tout usage (8 grammes). Laissez reposer au réfrigérateur durant 1 heure, couvert d’un film alimentaire.

dscn4595

Préchauffez votre four à 375°F; beurrez 3 ramequins, répartissez la pâte, et faites cuire environ 12 minutes, en faisant une rotation de leurs positions respectives à mi-cuisson. Les gâteaux sont prêts quand ils semblent un peu gonflés et dorés, mais encore tremblotants si on les déplace légèrement (j’estime avoir cuit les miens à peine trop, mais la première fois permet de connaître le comportement du gâteau avec son four à soi, et d’enregistrer les infos pour la prochaine fois). Sortez-les du four et démoulez immédiatement; saupoudrez du sucre à glacer et/ou des grains de sel et dégustez !

J’ai trouvé ça délicieux; le goût du sésame est présent sans être envahissant, avec son léger goût de noisette. Pour en faire un gâteau à emporter, style muffin, prolongez légèrement la cuisson, et emmenez-en au bureau !

dscn4597